Forum ouvert ~
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Can't Hear You (Libre pas de limite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sebastian Michaelis
Domestic
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: Can't Hear You (Libre pas de limite)   Mar 21 Juil - 13:05



CAN'T HEAR YOU

 L
e tic-tac s’était tût. Le mécanisme avait dû subitement s’arrêté. Elle qui s’était déplacée inlassablement, tournant en rond comme le temps ne s’arrêtant jamais de défiler, elle qui n’avait jamais faillit à sa mission de lui donner l’heure à chaque fois qu’il en avait besoin. Silencieuse. Traîtresse. Ses longs doigts glissèrent dans sa poche de son veston, laissant percevoir un bruit de tissu léger. Sortant alors la montre à gousset, son pouce ganté pressa contre le bouton pour ouvrir le clapet. Les aiguilles étaient immobiles. Un soupire s’échappa de la bouche du majordome, avant qu’il n’ajoute, comme pour lui-même, quelques mots de commentaire.

Hmm...
impossible de connaître l’heure à présent.
Voilà qui est fâcheux.   


 U
n clic sonore retentit lorsqu’il referma la montre d’un coup sec. La montre fut rapidement replacée dans sa cachette, pendant que les yeux rouges de son propriétaire se redirigèrent vers la route qu'il était entrain d'emprunter. Plus un sentier qu’une route, il longeait le bord d’un court d’eau. Calme. Silencieux.

 L
e Regent’s Canal. Traversant Londres dans sa partie Nord et reliant la partie industrielle au port de Londres, avec son accès à la mer. Petit canal débouchant de la Tamise. Très emprunté pour le transport de marchandises, comme le charbon, les matériaux de construction, le bois, la glace. Tout ceci possible grâce aux péniches tirées par des cheveux. Sur le même chemin qu’il emprunte. Les chemins d’attelage. D’ailleurs beaucoup de péniches sont amarrées. Rien d’étonnant, quand on sait que le soleil est entrain de se coucher. Une toute autre partie de la ville commence pourtant à s’éveiller. Le monde de la complaisance et du badinage. L’amusement. Les prostituées sont fréquentes sur ce genre de chemin. Mais aucune d’entre elle ne pointa le bout de nez ce soir.

 L
e gravier crisse sous les chaussures noires et bien cirées du majordome, tandis que son regard neutre est tourné face à la ville. Et encore une fois, il parle pour lui même. D'un ton ennuyé. Pendant que son pas s'arrête.

Et impossible d’aller faire réparer
ma montre ce soir.
L’horloger est surement fermé.  


S
on regard porté vers le centre ville ne dure par bien longtemps, car une forme avance vers lui, sur ce sentier. Instinctivement, le majordome vient fixer cette nouvelle personne qui viendra bientôt à le croiser.






_________________
Pretty Little Thing ♫



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Can't Hear You (Libre pas de limite)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Give a man a mask and he'll tell you the truth [Libre, pas de limite de joueur]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London's Butler :: Ici on joue... :: Londres :: Tamise-
Sauter vers: